Sticky: Guide d’achat de la cafetière expresso : tout ce que vous devez savoir pour l’acheter !

Guide d’achat de la cafetière expresso : tout ce que vous devez savoir pour l’acheter !

Les amateurs de café portent souvent leur choix sur le café en grain. Les machines automatiques avec broyeurs, aussi appelées full-automatiques ou robot-café permettent d’en extraire toutes les richesses.

Plus imposantes que les cafetières à capsules ou dosettes, moins polluantes, les machines avec broyeur sont aussi plus chères. Longtemps réservées aux professionnels de la torréfaction ou à une certaine élite, les machines full-automatiques se sont démocratisées. Les fabricants ont à cœur de faciliter leur utilisation, les dotant de commandes tactiles, de recettes automatiques, d’icônes lumineuses assez parlantes… L’expresso est obtenu par une injection d’eau sous pression (entre 15 et 19 bars idéalement) à travers la mouture. Le café en grains fraîchement moulu « à la demande » offre un arôme et un goût incomparables. La tendance est aux machines équipées pour la préparation de boissons lactées.

Une cafetière automatique correspondre à vos besoins

L’utilisation d’une cafetière automatique est simple, elle n’est donc pas réservée aux experts du café. Néanmoins, son encombrement et son prix à l’achat peuvent rebuter. Avant de craquer, il convient donc de se poser plusieurs questions. Tout d’abord, combien de cafés buvez-vous par jour ? Sous un certain seuil, l’achat de la machine sera difficile à rentabiliser (voir plus bas). Aussi, quel type de café buvez-vous le plus souvent ? S’il s’agit de cafés très longs, une cafetière filtre sera plutôt recommandée. En résumé, la cafetière auto se destine surtout aux grands amateurs d’expressos, du ristretto au lungo.
Pour bien choisir, identifiez d’abord vos besoins et vos envies : souhaitez-vous beaucoup de recettes, plusieurs bacs pour varier les grains, une carafe à lait pour préparer les boissons lactées… ?

LES POINTS CLÉS

Pour savoir comment choisir une cafetière expresso de la même manière que nous l’avons fait, il convient de se fier à un certain nombre de critères qui, in fine, correspondent surtout aux caractéristiques techniques des appareils. Face à chaque critère, posez vous systématiquement la question de vos besoins : tout le monde n’a pas besoin du nec le plus ultra, alors considérez l’utilisation que vous comptez en avoir !

Broyeur acier ou céramique ?

Le broyeur (ou moulin) à grains peut être en acier ou en céramique. Lorsqu’il est en acier, il a l’avantage d’être incassable, bien que sujet à l’usure, et moins cher que la céramique. Les broyeurs en céramique, eux, ne s’usent pas et surtout, ils sont plus silencieux que ceux en acier. Ils sont aussi plus chers… Autre défaut de la céramique : elle peut casser, si par exemple un petit caillou s’est infiltré parmi vos grains de café. Mais cela est très rare !

Le nombre de « positions » ou « niveaux » du broyeur dépend du modèle de la machine. Plus la machine monte en gamme, plus il y en a et plus vous aurez de chance de tomber sur le niveau de mouture qui vous convient le mieux. Mais dans les faits, vous en changerez rarement.

La puissance et la pression

La puissance est certainement la caractéristique maîtresse de l’appareil. Exprimée en Watts, elle doit être suffisamment élevée pour permettre à la machine d’accomplir toutes ses fonctions. On pensera bien sûr aux basiques (préparer le café), mais également aux options supplémentaires de personnalisation ou de choix de la température, ce qui signifiera une puissance élevée d’autant. Concernant la pression, elle s’associe à la puissance pour assurer à la fois le rendu de vos cafés et la rapidité d’exécution de l’appareil. Un duo incontestable !

La personnalisation du café et de l’arôme

Véritable apport technologique des machines actuelles : il est désormais possible de personnaliser son café pour, au choix, obtenir une mouture à son goût, profiter d’un arôme léger, moyen ou corsé, ou encore de créer une mousse grâce à un mousseur à lait. Autant d’options de personnalisation qui vous permettent de déguster un café unique à l’arôme de votre choix !

Les boissons pouvant être préparées

En plus du fameux expresso que l’on aime tant, les machines se montrent de plus en plus polyvalentes, et sont donc désormais à même de préparer d’autres boissons ! Ainsi, certaines accepteront le café moulu. D’autres iront bien plus loin, en permettant à la fois le café moulu et le café en grains, bénéficiant d’un broyeur intégré. Si tel est le cas, pensez à vous renseigner sur les décibels émis lors du fonctionnement du broyeur, car le broyeur silencieux n’est pas encore né !

Les facilités pratiques : manipulation, contrôle et encombrement

Le contrôle et la manipulation de l’appareil doivent être à la fois simples et ergonomiques. La plupart des appareils transiteront par un système de voyants LED lumineux indiquant l’état de la machine ou le processus de préparation du café tandis que vos actions seront à réaliser avec des boutons physiques. D’autres, plus poussés, intégreront un écran LED, voire LCD avec des touches tactiles ultra réactives sur les modèles les plus poussés.
Côté encombrement, on pensera autant au poids qu’aux dimensions. Certes, le modèle n’a pas vocation à être déplacé régulièrement, mais pensez ne serait-ce qu’au ménage ! Côté dimensions, celles-ci doivent correspondre à l’emplacement où vous comptez poser l’appareil, comme un plan de travail par exemple. A noter que les formats compact représentent souvent un excellent compromis entre la praticité et la puissance.
Pour finir, puisque l’on parle d’encombrement, pensez également à vous renseigner sur les propriétés de la machine en ce qui concerne sa résistance, la qualité de son revêtement et du matériau choisi… A cet égard, aucun doute que l’inox bat le plastique !

La capacité de la cuve d’eau

Concernant la cuve d’eau, la capacité dépend principalement de deux facteurs : le nombre de personnes qui vont se servir régulièrement de la machine et la consommation d’eau. Pour le premier facteur, envisagez son utilisation (domestique ou au bureau ?) ainsi que les convives réguliers ou les employés. Cela vous donnera une première idée de la contenance nécessaire, à savoir qu’il est de bon ton, même pour un seul individu, d’atteindre au moins le litre.
En ce qui concerne la consommation d’eau, il est bon de savoir que certaines machines espresso consomment davantage d’eau que d’autres (surtout quand les fonctionnalités augmentent), de telle sorte qu’une cuve de grande taille, d’au moins 1,5L, est la bienvenue.

Le réglage du bec verseur

Les cafetières ont en général un bec verseur réglable en hauteur pour accommoder différentes tailles de tasses. Certains vont jusqu’à 15 cm, d’autres pas au-delà de 10 cm. Et vers le bas, on trouve des modèles qui ne descendent pas en dessous de 11 cm, avec un risque d’éclaboussures. Si l’amplitude est importante, c’est un plus.

Un thermobloc pour chauffer l’eau

Concernant l’eau, il est possible de choisir un modèle équipé d’un thermobloc (grâce auquel l’eau est chauffée par une résistance) au lieu d’une chaudière, ce qui réduit le temps de préparation.

Les fonctionnalités supplémentaires

En plus de toutes les fonctionnalités déjà passées en revue, les machines disposent d’autres atouts à mettre en avant ! Typiquement, les modèles les plus sophistiqués pourront être programmés, par exemple pour que le café soit prêt à telle heure (afin que la chauffe soit calculée) ou encore que le programme de rinçage ou de détartrage se lance tous les X temps.

Possibilité d’utiliser du café moulu

Certaines cafetières acceptent le café déjà moulu (pour varier les plaisirs ou vous sauver la mise si vous êtes à court de grains) et de l’eau chaude (ce qui fait gagner du temps).

Facilité d’emploi

Plus élaborée et riche de fonctionnalités qu’une machine à dosettes, la machine avec broyeur ne doit pas pour autant se montrer plus compliquée à utiliser. L’entretien doit, lui aussi, rester simple.

Rapidité

Il faut souvent compter sur plus de temps qu’avec une machine à capsules ou à dosettes, mais le démarrage et le rinçage des circuits ne doivent pas trop alourdir le temps de préparation du premier café du matin.

Consommation électrique

Que ce soit pour des raisons écologiques ou économiques, une consommation électrique contenue est un point important. De plus, en veille, la machine ne doit plus consommer.

Bruit

Certaines machines peuvent se montrer bruyantes, d’autres le sont moins — même si le bruit engendré par la mouture des grains est inévitable. Une certaine discrétion est appréciable, notamment pour ne pas réveiller tout le monde en préparant le premier café du matin.
selon les gammes des machines, le prix peut varier du simple au double, au triple, au quadruple… On peut raisonnablement considérer que des prix élevés signifient des gammes plus élevées.

Quel budget pour une cafetière expresso ?

Pour autant, attention à ce qui peut risquer de devenir un raccourci. Un produit cher ne signifie pas forcément un produit qualitatif, et même s’il est de qualité, ça ne signifie pas forcément que ses caractéristiques valent le prix affiché. C’est ce qu’on appelle le rapport qualité-prix, autrement dit, vous devez en avoir pour votre argent ! Pour cela, vous pouvez, comme nous, vous intéresser aux avis consommateurs, mais également faire appel aux marques les plus reconnues, à l’instar de Delonghi, Philips, Krups, Klarstein ou encore Nespresso, autant de fabricants réputés pour leur savoir-faire indéniable.

Partagez cet article si vous l'avez apprécié et faites nous connaitre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *