A quelle heure le dernier café ?

A quelle heure le dernier café ?

La consommation excessive ou tardive de café pourrait-elle engendrer des insomnies ou des troubles du sommeil ? Pourquoi certaines personnes ne peuvent boire plus de deux tasses sans avoir de palpitations alors que d’autres peuvent en boire plus de 3 sans conséquence ?

Café et insomnies : idées reçues ou réalité ?

Sommeil et caféine ne font pas bon ménage, bien au contraire. Si nous savons tous que la caféine induit des effets négatifs sur la qualité de notre sommeil, face aux nombreux stéréotypes et idées reçues qui circulent on ne sait plus tellement ce qui est juste ou non, et à quelle heure boire son dernier café ? On se demande aussi comment remplacer la caféine, quelle alternative au café trouver ? Ou encore, comment faire pour trouver le sommeil malgré une trop grande consommation de café.

Si pour certaines personnes, moins sensibles que d’autres aux effets physiques et psychiques de la caféine, le nombre de tasses ingérées dans la journée n’influe pas directement sur la qualité du sommeil, pour d’autres, cela peut devenir handicapant, quand tout le monde devrait pourtant réguler sa consommation de café !

Mais qu’est-ce que la caféine au juste ?

La caféine, on en consomme beaucoup, de manière régulière, mais que sait on réellement à son propos.

C’est une substance naturelle, de la famille des alcaloïdes, qui s’oppose à l’adénosine, un corps produit dans la journée, et qui a pour rôle de participer au déclenchement du sommeil. Car c’est bien le sommeil qui permet de récupérer d’une fatigue nerveuse et physique. En s’accumulant dans la journée, la caféine, stimulant du système nerveux, s’oppose à l’action des récepteurs de l’adénosine et peut entraîner un retard de l’endormissement, voire des troubles du sommeil.

On prête aujourd’hui de nombreuses vertus à la caféine, dans l’industrie pharmaceutique notamment,  pour une molécule dite psychoactive. Car la substance au goût amer active votre système nerveux central, en augmentant notamment vos capacités de concentration et en bloquant la sensation de fatigue (elle la bloque et ne la supprime donc pas). Ce sont deux hormones excitantes qui se déploient alors : l’adrénaline et la dopamine, ce qui vous confère une large énergie, pour des hormones présentes dans le sang, encore de nombreuses heures après avoir bu votre dernier café…

Si la consommation de café, dans des doses saines, permettait d’éloigner les risques de contracter une maladie telle qu’Alzheimer par exemple, consommé à trop hautes doses, le café a des effets néfastes sur la santé, pouvant s’avérer une boisson dangereuse pour qui en boirait donc comme de l’eau…

Enfin, il faut savoir que la caféine se retrouve aussi dans le thé, et non les tisanes, à ne pas confondre.

On choisit donc les tisanes comme alternative au café, ou encore le décaféiné, un café dont la teneur en caféine est amoindrie et non nulle, pour conserver le plaisir de déguster une boisson chaude à différents moments de la journée !

La caféine est-elle surtout présente dans le café ? Et en quelles quantités ?

Oui, mais pas seulement. La caféine est aussi présente dans le thé, le cola, le cacao et le guarana. Et peut être aussi dans d’autres substances. Selon la variété du café ou du thé, sa teneur varie. Par exemple, un thé vert contient peu de caféine et l’arabica (une cuillère à soupe) contient 50 mg de caféine, soit deux fois moins qu’une même cuillère de robusta. Il s’agit donc de moyenne.

A titre d’exemple, on estime (pour un verre ou une tasse moyenne) le taux de caféine à :

  • 20 à 1000 mg dans une tasse de  thé ;
  • 10 mg dans un chocolat chaud ;
  • 6 mg dans  une portion de chocolat au lait ;
  • 50 mg dans 50 cl de coca cola  (64 mg pour le light et le zéro) ;
  • 1 à 5 mg dans une tasse de décaféiné ;
  • 110 à 150 mg dans une tasse de café filtre ;
  • 60 à 125 mg pour une tasse de percolateur ;
  • 30 à 50 mg pour un expresso ;
  • 40 à 105mg pour un instantané

La caféine a-t-elle des effets bénéfiques sur l’éveil ?

Comme c’est un antagoniste, elle se fixe sur certains récepteurs et stimule le système nerveux. Des travaux sur le café effectués par le Dr Pierre Philip 3 chez des personnes qui dorment moins que leurs besoins ont permis de démontrer plusieurs faits. Tout d’abord, il semble que faire une sieste ou boire du café améliore la conduite automobile chez ces personnes somnolentes. L’un comme l’autre ont donc un effet positif sur les accidents de la voix publique.

Mais à l’inverse, elle peut avoir des effets délétères…

Les études réalisées à l’hôpital ont montré que lorsque le café est pris en excès ou tardivement chez des personnes sensibles, leur sommeil s’en trouve perturbé avec des mouvements, voire des insomnies. Si la prise est chronique, sa brève action sur la vigilance s’atténue, mais reste persistante. En Belgique, des études ont été réalisées sur la caféine à libération prolongée (caféine LP), que l’on donne par exemple dans l’armée. D’après les analyses, ses effets sur la vigilance peuvent durer 12 heures !

Pourquoi empêche-t-elle certaines personnes de dormir et d’autres non ?

En fait, il existe une sensibilité individuelle. Selon la constitution du gène du récepteur à l’adénosine, la réaction diffère. En fait, si au moment de dormir, certaines personnes affirment avoir besoin de leur café, les études montrent qu’elles n’en ont pas moins une nuit agitée.

Selon la dose de caféine ingérée et l’heure de la consommation (plus ou moins tardive), un bon dormeur aura une nuit agitée et un insomniaque une nuit très agitée avec de nombreux réveils. La caféine augmente la tenson nerveuse et l’anxiété. D’où l’importance d’écouter son corps.

A quelle heure boire son dernier café ?

Tout dépend de la qualité du sommeil de la personne. Si c’est un bon dormeur, il pourra s’accorer un petit café dans l’après-midi vers 15-16 h. En revanche, chez une personne sensible, le dernier sera pris après le déjeuner. L’heure de prise du café est souvent liée aux habitudes du travail.

Boire trop de café conduit à une stimulation trop importante de votre système nerveux, ce qui peut se traduire par des problèmes de sommeil. Au fil des jours et des semaines, ce sont alors de nombreuses heures de sommeil, pourtant précieuses que vous perdez à cause du café !

De nombreuses études se sont intéressées aux effets néfastes du café pour le sommeil. Dernièrement, une étude menée Outre Atlantique a permis de démontrer que les effets de la caféine continuent de se faire ressentir jusqu’à 6 heures après avoir bu votre dernier café !

De manière générale, on conseille donc de boire son dernier café à 16 heures, pour ne pas altérer la qualité de votre sommeil !

Quand faut-il boire du café pour bénéficier de ses effets positifs ?

On pense tous que boire un café le matin,au petit déjeuner, est le meilleur moyen d’être en forme pour la journée… Laissez-nous vous démontrer le contraire !

En réalité, le café le plus bénéfique vous pourrez boire sera celui ingéré environ 2 heures après votre réveil. À ce moment, en effet, le taux de cortisol, autrement appelé hormone de l’éveil, qui stimule la libération de votre énergie commence à redescendre suite à votre réveil, en buvant une tasse de café, vous en stimulez la production et vous serez en forme pour les heures à venir.

En revanche, boire un café au réveil n’influence pas votre taux de cortisol qui est déjà à son maximum, c’est donc en réalité, plus une habitude qui perdure, qu’un geste efficace pour bien commencer la journée…

Que faire si trop de café vous empêche de trouver le sommeil ?

Vous le savez désormais, la caféine mettra plusieurs heures à s’évacuer de votre organisme. Si vous avez bu trop de café et que vous ne parvenez pas à dormir, il existe toutefois des solutions.

Boire une tisane pourrait, en fonction de ses effets, vous aider à vous détendre.

Rien ne sert de chercher à se relever, ou à profiter de ce regain d’énergie nocturne, vous ne parviendrez qu’à déséquilibrer totalement votre sommeil.

On pourrait opter également pour la pratique d’une forme de méditation relaxante, ou encore du Yoga du soir,

une manière de se détendre et de ne plus ressentir les effets de la caféine.

Enfin, cela vous amènera probablement à réguler votre consommation de caféine, seul moyen de pallier les problèmes de sommeil qu’elle induit !

Par quoi remplacer le café du soir pour les accros au petit noir ?

Idéalement par une boisson chaude comme une tisane, mais une personne accro au café pourra prendre un déca. C’est toujours mieux…

Partagez cet article si vous l'avez apprécié et faites nous connaitre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *