boire votre café au saut du lit n’est pas forcément une bonne idée

boire votre café au saut du lit n’est pas forcément une bonne idée

Jake Knapp et John Zeratsky, deux anciens employés de Google, ont fait récemment plusieurs observations sur leur routine matinale et ont remarqué que le moment où ils buvaient leur premier café du jour avait une importance: puisqu’il a un impact sur la productivité.

Dans un souci d’améliorer leur productivité et d’optimiser leur temps de travail, deux anciens employés de Google -Jake Knapp et John Zeratsky- ont récemment décidé d’analyser leur routine matinale et de voir si elle avait un impact sur le reste de leur journée. La réponse est oui, et c’est le premier café du matin qui est en cause.

Ils ont analysé et consigné toutes les observations qu’ils ont faites et ils ont rédigé un livre à ce sujet: Make time, how to focus on what matters every day (traduction: « gagner du temps, comment se concentrer chaque jour sur ce qui compte »).

Le premier café du matin est important (pour ceux qui ne peuvent pas se passer de caféine). Mais le moment où il est bu l’est encore plus.

Selon Jake Knapp et John Zeratsky, boire son café au saut du lit est une fausse bonne idée. Car quand on se réveille, notre corps sécrète un taux important de cortisol, qui absorbe alors les effets de la caféine. Ce qui ne permet pas d’être plus alerte et impacte donc de manière négative la productivité au travail.

En moyenne, le taux de cortisol est au plus haut entre 8h et 9h du matin. Donc, dans l’idéal, il vaut mieux boire son premier café vers 9h30.

Les deux auteurs de cette enquête préconisent aussi de boire un deuxième café avant que la fatigue ne se fasse ressentir. Sinon, au fur et à mesure, vous allez ralentir la cadence au travail et perdre du temps.

Toutefois, si la fatigue est trop forte, il vaut mieux, selon eux, boire un café et faire une sieste d’un quart d’heure tout de suite après. Pendant le sommeil, la caféine commencera à faire effet, et au réveil, toutes vos facultés seront optimales.

A noter aussi que l’après-midi, il vaut mieux privilégier le thé, qui permet de garder toute son énergie, ou un espresso (petite dose de caféine) plutôt qu’une grande tasse de café.

Enfin, afin de ne pas empiéter sur le cycle de sommeil, bien faire attention à l’heure à laquelle vous buvez votre dernier café, puisque vous aurez de la caféine dans votre corps pendant cinq à six heures. Et donc si vous buvez, par exemple, un dernier café à 17h, vous aurez du mal à vous endormir avant 23h.

Partagez cet article si vous l'avez apprécié et faites nous connaitre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *